Après une première carrière professionnelle

dans un monde merveilleux où la vie était facile,

Caroline & Gauthier Moncel décident de consacrer tout 

leur temps à leur passion commune : la cuisine et le vin.

 

En 2006, ils entament une reconversion à l'école Ferrandi.

CAP de cuisinier en poche, les hasards de la vie les amènent à devenir

chefs privés sur des tournages de cinéma ou pour des marques de champagne. Chemin faisant, l'idée d'ouvrir un restaurant se précise et,

après quelques expériences au sein de brigades chamoniardes puis parisiennes, naissent Les Grandes Bouches : gastro-pub, néo-bistrot, cantine rustico-chic, sophistroquet ... chacun choisira son étiquette pour qualifier ce lieu chaleureux et convivial où le produit est roi et où ils donneront libre court à leur inspiration culinaire dans

la bonne humeur et avec une gourmandise partagée pendant 8 années.

L'âge avançant, le vieil homme réussit à convaincre sa jeune épouse qu'il est tant de passer la main à de jeunes cuisiniers talentueux désireux de développer et de faire connaître leur univers culinaire avant de se lancer en ouvrant leur propre restaurant. Ainsi naissent Les Résidents, table ouverte aux chefs d'ici et d'ailleurs et désireuse de vous faire découvrir des univers culinaires singuliers. 

Un restaurant, des chefs 

Photo © Julie Limont

Sarah Chougnet-Strudel & Joannice Lacemon

Janvier-avril 2020

Depuis leur rencontre à Bordeaux, Sarah & Joannice suivent un chemin professionnel parallèle entre Paris et Londres. Avant de s’installer à Marseille courant 2020, ils sont aux Résidents où toute l’équipe est heureuse de les accueillir et de vous les faire découvrir jusqu’en avril. 

Bordeaux-Paris-Londres-Marseille : un billet pour 2 
C’est la seconde fois que Les Résidents ont la chance d’accueillir un couple cuisinier-pâtissier. Et cette fois, c’est Madame qui cuisine et Monsieur qui pâtisse. Enfin presque car une fois les tabliers enfilés et le fourneau allumé, les rôles ne sont pas si cloisonnés. Certes, Sarah garde la main sur l’univers du salé et Joannice sur le sucré, mais la musique s’écrit et la partition se joue à 4 mains. A Sarah, la responsabilité des cuissons et des assaisonnements, à Joannice la technique millimétrée et maîtrise du dressage des assiettes. Et le résultat est plus qu’enthousiasmant : cuissons au cordeau, assaisonnements qui tapent dans le mille, saveurs qui font mouche dans le respect du produit, textures superbement maîtrisées et assiettes d’une précision d'orfèvre. Le tout avec cette belle énergie des gens qui savent d’où ils viennent, qui savent où ils vont et qui ne sont pas là par hasard.

Des parcours très complémentaires
Même si l’univers de la cuisine l’attire depuis toujours, ce n’est qu’après un parcours scolaire accompli, bac littéraire obtenu à Fénelon et une première année en licence de Droit à la Sorbonne, que Sarah décide de passer son CAP de cuisine puis de rejoindre l’Ecole Ferrandi pour une formation de 

haut-vol et un apprentissage chez Pascal Barbot, chef surdoué de L’Astrance***. Elle sortira major de promotion du Bachelor, de quoi lui ouvrir la piste aux étoiles : d’abord auprès d’Alexandre Bourdas, chef iodé et azimuté Japan de SaQuaNa** à Honfleur, avant de rejoindre les brigades londoniennes d'Anne-Sophie Pic et d'Hélène Darroze, puis de revenir à Paris au George V, avant de céder de nouveau au London Calling pour rejoindre Joannice au Greenhouse** avant de vivre sa première expérience de cheffe, dans une ambiance plus Fooding que Michelin, chez Antidote Wine Bar.

De son coté, Joannice opte dès le BEP pour la cuisine et la restauration avant de s’intéresser à la boulangerie et à la pâtisserie. Il effectue son apprentissage en boutique, chez un boulanger-pâtissier de Bordeaux, où il développe son savoir-faire et apprend la rigueur et la régularité indispensable à cet artisanat. Attiré par une démarche plus créative, il devient pâtissier au restaurant Le Gabriel*, où il rencontre Sarah, puis enfile les galons de Chef-Pâtissier à La Cape, autres étoilé bordelais. Après un et demi, il intègre le Greenhouse** de Londres, où il oeuvrera pendant 3 ans, avec un intermède parisien de 6 mois à La Réserve. Bref, du solide coté dessert ! Aujourd’hui, sa formation pluri-disciplinaire et complémentaire au parcours de Sarah, leur permet de travailler de concert en développant un univers culinaire qui va droit au but (ça va plaire aux Marseillais) : une cuisine nette, franche et précise sans fioritures, ni téléscopage de saveurs, efficace et pas ramenard ! 

Objectif Bay !
Quand Sarah & Joannice poussent la porte des Résidents, à l’automne 2019, c’est déjà avec un projet bien précis et un retroplanning chirurgical : 4 mois de résidence début 2020, concours EAT d’accompagnement à la création de restaurant parrainé par Laurent Petit (Le Clos de Sens*** à Annecy), levée de fonds KissKissBankBank, puis départ à Marseille au printemps, pour trouver leur lieu et créer leur restaurant. Et, ils en ont même déjà le nom : ce sera Bay. Traduction de laurier en anglais : herbe aromatique emblématique en cuisine et clin d’oeil à leurs années so british, mais aussi évocation de l’univers marin dans cette ville ouverte sur la Méditerranée et le monde. Une ville à leur image : métissée. 

C’est avec la même détermination et avec les idées claires qu’ils envisagent la façon de faire. Résolus à adopter la seule démarche d’avenir envisageable aujourd’hui dans l’univers de la restauration : respectueuse de l’environnement en travaillant en circuit court, en prise directe avec les producteurs provençaux et en optimisant les ressources (zéro déchets et économie d’énergie). 

Alors, si après avoir lu tout ça, vous n’avez pas envie de découvrir leur belle cuisine avant les Marseillais, nous, on sait plus comment le dire !

Photo © Julie Limont

... Ils sont passés par là

Aurélien Lasjuilliarias

Septembre-décembre 2019

Originaire de Valence et des collines de la Drôme provençale, Aurélien suit un double apprentissage en cuisine et en pâtisserie au sein de maisons classiques, avant de rejoindre Stéphane Froidevaux, à Grenoble. Elève de Marc Veyrat, il l’initie à une cuisine radicalement tournée vers la nature et la magie des herbes aromatiques sauvages.

Il rejoint ensuite Paris, auprès d’Amandine Chaigneau, à l’Hôtel Raphaël, puis de Christian Le Squer, au Cinq, le restaurant triplement étoilé de l’Hôtel George V.

Cuisinier bien campé sur ces deux jambes, il nous a régalé de sa cuisine alliant ses bases classiques, son goût pour les jus et les sauces revus avec légèreté et modernité et sa passion pour la nature et la cueillette sauvage.

On attend qu'il mûrisse son projet pour vous en dire plus sur une suite qu'il envisage parisienne.

Et vous, serez-vous notre prochain chef-résident ? En savoir plus 

Restaurant Les Résidents

78, rue de Lévis 75017 Paris

Tél. + 33 1 43 80 40 36

 

Ouverture :

Pour déjeuner, du mardi au vendredi de 12h15 à 14h

Pour dîner, du mardi au samedi de 19h30 à 22h30

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • icons_email_white_52
Caroline & Gauthier